HOMEPAGE > FLINS CONFERENCE > Sponsors

Sponsors

ENSAIT

L'ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles), french school of engineer and its research laboratory GEMTEX (GEnie des Matériaux TEXtiles) are heavily involved in organizing the congress.

The École nationale supérieure des arts et industries textiles (ENSAIT) is a French Engineering grand établissement (grande école). ENSAIT is a higher education and research institute, gathering all the disciplines related to textiles. ENSAIT chairs include four departments related to education and research.

A majority of full-time students requesting admission have to pass a competitive exam (Concours e3a) in order to attend ENSAIT at the end of their undergraduate studies. International students with a bachelor degree can also request for admission. All of students at ENSAIT have an international profile. Professional part-time education is also developed.

ENSAIT different curricula lead to the following degrees :

  • Ingénieur ENSAIT Master degree
  • Masters Research and Specialized Masters, in cooperation with Lille University of Science and Technology, École centrale de Lille and École nationale supérieure de chimie de Lille.
  • Doctoral degree

The major fields of study and research at ENSAIT are :

  • Technical textiles, Mechanical engineering
  • Industrial and manufacturing engineering
  • Smart material
  • Textiles Chemistry, Biotechnology in Textiles
  • Clothing Technologies, Design

During first year at ENSAIT, students study all the basics of textile technology. Each year, approximately 120 students receive an ENSAIT Master's degree referred-to as diplôme d'ingénieur ENSAIT, and around 10 students receive a doctoral degree.

Since the ENSAIT foundation, the students perpetuate their own traditions and folklore, and are members of a student society. They call themselves "AIT" . The "BDE" folklore includes traditional clothing, language, songs and legends, related symbolism, and ceremonials. BDE activities are independent of the administration of the school and are exclusively run by the students, although the two parts often cooperate for organising cultural or sporting events.


 

GEMTEX Laobarory

Strategy of the development

The GEMTEX research laboratory belongs to ENSAIT, French Grande Ecole, one of the leading textile schools in Europe which graduates more than one hundred and twenty students at Ms Level in France. GEMTEX research activities are organized around three research themes and in strong interaction between each other. Each theme is headed by one or more professors or research scientists and dedicated to applied research for Textiles. These research skills are focused on the following activities:

Human Centred Design (denoted HCD),

Multifunctional Textiles and Processes (denoted MTP),

Mechanics Textile Composites (denoted MTC),

 

In addition, GEMTEX hosts the EUGENIE Technology Transfer Unit aiming at development of research activities with industrial partners andCollaborative project set-up guidance Unit with main activities focused on development and management of collaborative projects at regional, national and European levels.

History and positioning of GEMTEX laboratory

The academic textile research has been launched at ENSAIT in Roubaix in 1992 with the creation of the scientific laboratory GEMTEX.

Since 2000, GEMTEX laboratory has dedicated its researches to industrial applications while ensuring academic researches (in transports, aeronautics...). Partnerships with industrials have been strengthened with the creation of EUGENIE in 2008, a technology transfer unit and the creation of a unit to support and develop collaborative projects.

The service dedicated to the industrial and commercial activities (SAIC) created in 2009 is a department in charge of the research transfer, it has participated to the construction of the budget of GEMTEX to support its development. The laboratory is actively involved in the activities of the scientific networks at international scale such as AUTEX or the Fiber Society.

The GEMTEX laboratory is visible and recognised at the regional (Région Nord Pas de Calais), national and international levels.

The scientific activities of GEMTEX are characterized by:

  • high-quality scientific production,
  • motivated contractual activity,
  • strong scientific partnerships with laboratories in France and abroad,
  • worldwide influence (organisation of scientific conferences, coordination of European projects),
  • active contribution in the governance of 2 innovation clusters (UpTex and Picom) and in many national clusters (IAR, Techtera, Cap Digital, EMC2...).

The GEMTEX laboratory is currently based on three research groups within a strong textile team (expertise centres):

  • HCD (Human Centered Design)
  • MTP (Multifunctional Textiles and Processes)
  • MTC (Mechanics - Textile Composites)

This teamwork concept is very important. The multidisciplinary textile research involves 5 scientific sections of the National Council of Universities within GEMTEX and 3 research groups with a wide range of competences from materials chemistry, mechanics, to control systems and industrial computing. The needs and the scientific obstacles in the textile research sector fully comply with such a structure.

Education through Research

Education based on research is one of the priorities of GEMTEX. The training activities of the laboratory and its members are divided as following:

  • MASTER INDUSTRIAL SYSYTEM ENGINEERING (Lille 1 University) section: Textile Materials and Processes. The aim of this speciality is to train graduate students to the technical textile materials and processes based on industrial processes and systems engineering.
  • MASTER SCIENCE for "Materials and surfaces engineering» (IMS), (Arts et Métiers ParisTech). This master trains experts specialised in the Mechanics, Materials and processes Engineering.
  • Doctoral Theses 
  • Post docs 
  • ERASMUS MUNDUS join Doctorate School: SMDTex 

Key figures about GEMTEX (77 Members)

  • 8 Full professors
  • 19 Associate professors
  • 10 Researchers with qualifications for conducting research activities
  • 8 Post doc researchers
  • 24 PhD students
  • 4 Engineers
  • 4 Technicians
  • 7 Administrative staff
  • 3 Members from HEI

 

GRAISyHM

Le Groupement de Recherche en Automatisation Intégrée et Systèmes Homme-Machine

 

L'Automatique, discipline transversale porteuse de concepts scientifiques

L'automatique, ou science des systèmes, constitue une discipline transversale à tous les axes forts du développement économique de la région Nord-Pas de Calais (transports terrestres, matériaux, agro-alimentaire, santé, environnement et systèmes de communication avancée). Sa problématique fondamentale peut s'exprimer comme celle de la conception, de la mise en œuvre et de l'exploitation des moyens permettant à l'homme de maîtriser le comportement de systèmes complexes, naturels ou artificiels. Il est significatif que les régions ayant développé une image forte dans les secteurs applicatifs spécifiques se sont appuyées sur de puissants laboratoires d'Automatique, unités propres ou associées au CNRS, mis au service de ces secteurs.
 
Leur collaboration (entamée dés 1993) est structurée autour de projets scientifiques définis par un Conseil scientifique (se réunissant tous les deux mois) et validés par un Conseil d'orientation scientifique et technique (réuni en juin 1998). Car si elle s'appuie sur des axes applicatifs multiples, l'Automatique développe des concepts qui lui sont propres (système, commande, supervision, théorie du signal, imagerie et interactions complexes, …).

Traitement du signal et de l’image

Le besoin d’observer, de modéliser et de superviser des systèmes de plus en plus complexes, d’une part, et le développement technologique, d’autre part, ont permis l’installation de capteurs nombreux et performants. Ceci a conduit à la disponibilité de quantités de données gigantesques (signaux multi-dimenstionnels, images, informations diverses) dont il faut gérer et analyser afin d’en extraire des informations utiles.

Commande et pilotage en environnement incertain

Les activités du Thème de recherche 2 "Commande et pilotage" du GRAISyHM peuvent être regroupées en trois objectifs, le troisième correspondant à un thème transversal aux deux premiers :

1. Commande et pilotage des systèmes à état continu.
2. Commande et pilotage des systèmes à événements discrets.
3. Traitement d'informations incertaines en vue de la commande et du pilotage de processus industriels.

Les activités liées au premier objectif concernent essentiellement la recherche et le développement d'algorithmes et de méthodes de commande robuste dans le cas de processus continus non linéaires et/ou non stationnaires, susceptibles d'être soumis à des retards. Les processus sont ici étudiés principalement sur la base de variables d'entrée et de sortie continues (par opposition à une modélisation de type booléen), ce qui correspond bien aux processusmettant en jeu des transformations énergétiques, par exemple, moteurs, électronique de puissance, asservissements pour véhicules automobiles, etc. Les validations théoriques et expérimentales des approches proposées sont effectuées, basées respectivement sur les outils de l'analyse de propriétés et de perofrmance et sur la simulation et/ou la mise à l'essai sur l'une des plateformes expérimentales auxquelles ont accès les participants du GRAISyHM. La recherche de lois de commande d'un processus étant fortement liée au modèle et à la représentation utilisée, l'aspect modélisation constitue une préoccupation importante de ce groupe de travail.

Systèmes sûrs et résilients

Les objectifs du Thème de recherche 3 "Supervision et maintenance prédictive" du GRAISyHM sont non seulement scientifiques, centrés sur les différents aspects de la supervision, mais visent également à fédérer les compétences complémentaires des laboratoires d'automatique de la région Nord-Pas de Calais sur ce domaine afin de renforcer aux niveaux national et international la visibilité régionale déjà bien établie et d'encourager les collaborations et les transferts vers les tissus socio-économiques.

La supervision est l'ensemble des outils et méthodes qui permettent de conduire les installations industrielles (systèmes de production) ou de services (systèmes de communicationtion, de transport, etc.), tant en mode de fonctionnement normal qu'en présence de défaillances ou de perturbations. Plus largement, elle concerne également les moyens d'assurer un comportement sûr des systèmes autonomes (systèmes embarqués, robotique mobile, etc.). La recherche s'attache aux aspects conceptuels et méthodologiques de la conception et de la mise en oeuvre de systèmes de supervision (à partir des ressources à la fois techniques et humaines), que ceux-ci soient continus ou discrets.

Les activités concernées par la supervision sont la surveillance et la détection précoce de défaillances de l'installation, le diagnostic et la prise de décision pour l'accomodation ou la reconfiguration. La définition et le développement d'outils et méthodes pour effectuer ces activités ont conduit à focaliser la démarche du thème sur deux grands axes complémentaires :

1. Modélisation de l'installation et algorithmes de surveillances.
2. Architecture et méthodes pour l'exploitation, la reconfiguration et la maintenance de l'installation.
 

Systèmes Homme-Machine

Autour de cette thématique de recherche, les chercheurs du GRAISyHM ont pour objectif de modéliser, de caractériser et d’analyser tous les éléments concernant les facteurs humains tels que les connaissances humaines, le langage humain, la perception et la cognition humaine, les erreurs commises ou opportunités saisies par l’être humain. Le traitement de l’incertitude lié au comportement humain, ainsi que l’analyse des signaux physiologiques et psychologiques, constituent les activités privilégiées dans cette thématique de recherche. Les outils principaux comprennent l’intelligence artificielle, le soft computing, etc. Les applications concernées sont variées, couvrant notamment le diagnostic médical, l’analyse du comportement de conduite de véhicules et de processus discrets, la prévision des accidents et des incidents ainsi que le plan d’intervention, l’analyse du comportement de consommateurs et de professionnels, l’optimisation des interactions et coopération hommes-machines, etc.

Cette thématique transversale, centrée sur l’étude des facteurs humains dans des différents scénarios, est menée en forte coopération avec les trois autres thématiques de recherche du GRAISyHM.